06 novembre 2009

Indignité nationale

Je me fais rare. Question de temps. Question d'envie. Question de centres d'intérêt. Je twitte pas mal à Saint-Tropez et ailleurs aussi. Je n'étais déjà pas très loquace ici alors pensez bien que le gazouilleur, entre autres facteurs, a eu raison mes motivations scripturales. Du moins pour l'instant. Un jour peut-être... Je repasse par là parce que j'ai eu envie de faire partager mes lectures au peu d'internautes qui ont conservé dans leur agrégateur ce flux moribond.

L'autre jour, j'écrivais sur Twitter (encore lui) : "finalement c'est le bon moment pour lire ou relire Braudel et Nora #identitemoncul". Pensée profonde à laquelle je me suis empressée d'ajouter "et Noiriel aussi, tant qu'on y est". J'ai mis mes suggestions à exécution et j'ai exhumé de la naphtaline la bibliothèque de mes parents le premier tome des travaux inachevés de Fernand Braudel, édition originale de 1986, 93,10 F à la Fnac au lieu de 98, prix éditeur. Et dès l'intro il t'envoie ça à la face (le "graissage" de certaines expression est de ma pomme) :

"Alors qu'entendre par identité de la France ? Sinon une sorte de superlatif, sinon une problématique centrale, sinon une prise en main de la France par elle-même, sinon le résultat vivant de ce que l'interminable passé a déposé patiemment par couches successives, comme le dépôt imperceptible de sédiments marins a créé, à force de durer, les puissantes assises de la croûte terrestre ? En somme un résidu, un amalgame, des additions, des mélanges. S'il s'interrompait, tout s'écroulerait. [...] Ces remarques conseillent à l'avance de se défier de tout langage qui serait par trop simple : il est certainement vain de ramener la France à un discours, à une équation, à une formule, à une image, à un mythe [...] Je ne crois pas, je le répète, à une "essence" de la France (ni d'ailleurs de l'Espagne) ; je ne crois à aucune formule simple."

Merci Fernand.

Posté par Aurelie B à 10:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Indignité nationale

    Y'a pas à dire...

    Y'a des gens brillants...

    Posté par Franpi, 06 novembre 2009 à 17:57 | | Répondre
  • Oh vous me faites peur, bande de bolchevik !

    Posté par emilie, 07 décembre 2009 à 22:48 | | Répondre
Nouveau commentaire