Infodoc & lubies diverses...

11 novembre 2009

Salut les p'tits clous

Pour honorer la décennie finissante, certains classent leurs disques (par label ou autrement). Ca m'a pris comme ça cette aprem,  histoire de ne pas être en reste, j'ai fouiné dans mes bouquins. Il y a volontairement de tout (polar, essai, roman, manga, livre de photo...), la seule condition étant une parution en édition française à partir de 2000. Ce critère a généré quelques frustrations, forcément, certaines claques prises au cour des dix dernières années datant du siècle précédent. J'aurais pu transgresser cette règle fixée par moi seule, mais non.
L'année n'est certes pas achevée, mais voila quand même mon top 20. Impossible d'en faire un classement par ordre de préférence, car ce serait vraiment comparer des choux et des carottes. J'aurais pu me lancer dans un fastidieux classement par ISBN. Plus simple, par année de parution. C'est finalement la vedette auteur qui l'a emporté.

  • BEINHART Larry, Le Bibliothécaire, 2005
  • CHAVOUET Florent, Tokyo Sanpo, 2009
  • Collectif, Tokyo électrique, 2000
  • COUPLAND Douglas, Toutes les familles sont psychotiques, 2002
  • DESPENTES Virginie, King Kong théorie, 2006
  • DIOME Fatou, La préférence nationale, 2001
  • FFORDE Jasper, L'affaire Jane Eyre (et ss.), 2004-...
  • KIKAI Hiroh, Asakusa portraits, 2008
  • KITANO Takeshi, Naissance d'un gourou, 2005
  • MONTAIGNE Tania de, Le quart-d'heure islandais, 2002
  • MURAKAMI Motoka, Jin (t. 1 et ss.), 2007-...
  • MURAKAMI Ryû, Parasites, 2002
  • MURAKAMI Ryû, Love & Pop, 2009
  • PAASILINNA Arto, Le cantique de l'apocalypse joyeuse, 2008
  • ROTH Philippe, Le complot contre l'Amérique, 2006
  • SCHOTT Ben, Les miscellanées de Mr. Schott, 2006
  • SUTCLIFFE William, Vacances indiennes, 2003
  • URASAWA Naoki, Monster (t. 1 à 18), 2001-2005
  • VILROUGE Marc, Reproduction non autorisée, 2004
  • WINCKLER Martin, Le choeur des femmes, 2009.

Forcément, mes chouchous sont présents : Ryû Murakami et son univers si glauque, et Arto Paasilinna que je suis depuis une douzaine d'années, grâce aux conseils avisés d'une amie de 20 ans (enfin, un peu plus...). La rencontre eut lieu non pas autour du Lièvre de Vatanen (c'est d'un commun !) mais du Fils du Dieu de l'orage, qui égaya un été 97 que j'aurais davantage dû consacrer à l'écriture de mon unique oeuvre universitaire... Depuis, Paasilinna est un compagnon de route, un des rares auteurs pour lesquels l'attente d'une sortie en poche est intenable. C'est aussi "à cause" de lui que j'ai rêvé de Finlande pendant presque 10 ans et qu'une fois sur place, le nom des villes et la consonance des mots m'étaient si familiers. Sillonner sa Laponie natale, pouvoir mettre des images, des odeurs et des sons sur Rovaniemi, les lacs, la forêt et les cabanes en bois resteront des souvenirs inoubliables et un vrai tournant dans mon existence.

Inari_small

Inari, juin 2006

 

Posté par Aurelie B à 18:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


06 novembre 2009

Indignité nationale

Je me fais rare. Question de temps. Question d'envie. Question de centres d'intérêt. Je twitte pas mal à Saint-Tropez et ailleurs aussi. Je n'étais déjà pas très loquace ici alors pensez bien que le gazouilleur, entre autres facteurs, a eu raison mes motivations scripturales. Du moins pour l'instant. Un jour peut-être... Je repasse par là parce que j'ai eu envie de faire partager mes lectures au peu d'internautes qui ont conservé dans leur agrégateur ce flux moribond.

L'autre jour, j'écrivais sur Twitter (encore lui) : "finalement c'est le bon moment pour lire ou relire Braudel et Nora #identitemoncul". Pensée profonde à laquelle je me suis empressée d'ajouter "et Noiriel aussi, tant qu'on y est". J'ai mis mes suggestions à exécution et j'ai exhumé de la naphtaline la bibliothèque de mes parents le premier tome des travaux inachevés de Fernand Braudel, édition originale de 1986, 93,10 F à la Fnac au lieu de 98, prix éditeur. Et dès l'intro il t'envoie ça à la face (le "graissage" de certaines expression est de ma pomme) :

"Alors qu'entendre par identité de la France ? Sinon une sorte de superlatif, sinon une problématique centrale, sinon une prise en main de la France par elle-même, sinon le résultat vivant de ce que l'interminable passé a déposé patiemment par couches successives, comme le dépôt imperceptible de sédiments marins a créé, à force de durer, les puissantes assises de la croûte terrestre ? En somme un résidu, un amalgame, des additions, des mélanges. S'il s'interrompait, tout s'écroulerait. [...] Ces remarques conseillent à l'avance de se défier de tout langage qui serait par trop simple : il est certainement vain de ramener la France à un discours, à une équation, à une formule, à une image, à un mythe [...] Je ne crois pas, je le répète, à une "essence" de la France (ni d'ailleurs de l'Espagne) ; je ne crois à aucune formule simple."

Merci Fernand.

Posté par Aurelie B à 10:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2009

Soleil et #mojitos

D'ici une grosse demi-heure aura lieu la deuxième Twitt Party rouennaise. Comme la dernière fois, le rendez-vous des soiffards tweeters est fixé à 19h30 au 3 Pièces (en terrasse paraît-il !). Les principaux piliers du twittland rouennais devraient - entre autres - répondre présents : @Sophiebib, @LaureLef, @Anseaume, @mosieurj, @franpisunship, @fl0re et @paris_normandie aka @sbailly. Le hashtag a été simplifié à la demande de JESUISPASUNEBALANCE qui trouve qu'elle a les doigts palmés après deux mojitos : #twittrouen.

Buvez, éliminez ;-)

02_Les_f_es

Vittel, août 2007

Posté par Aurelie B à 18:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2009

My year of meats

"Ce roman, drôle et exubérant, ne ressemble à aucun autre", écrit Marie-Claire Pauwels à propos de Mon épouse américaine dans le Figaro Madame. Cette citation est reprise sur la 4ème de couverture. J'ai presque fini ce bouquin de Ruth L. Oseki, dont j'aurai englouti à vitesse grand V les 446 pages que compte l'édition poche parue chez Pocket. De deux choses l'une : soit madame Pauwels ne l'a pas lu, soit on n'a pas le même humour...

115_HamaRikyuUme_small

Fleurs de prunier (Ume), Hama-rikyu Onshi Teien, Tokyo, mars 2009

Posté par Aurelie B à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 août 2009

Le jour le plus con

Il paraît qu'aujourd'hui c'est le Blogday et qu'il faut faire un lien vers la page officielle du Blogday (ça, c'est fait). Suis pas très célébrations d'ordinaire, les jours de ceci ou de cela ont plutôt tendance à m'ennuyer (voir la liste longue comme mon bras sur Wikipédia), voire m'obligent à affirmer haut et fort que ce toute façon tout est politique (et puis c'est plus compliqué que ça, c'est pas comme ça que ça se pose) et que c'est pour ça que je me refuse à offrir toute forme de cadeau en terre cuite ou en macaroni à ma génitrice le jour de la Saint-Pétain. M'enfin, soyons sociable de temps en temps et cessons d'être aussi sauvage en ligne qu'IRL. Voilà donc ma saincte sélection de blogs pas forcément nouveaux mais drôlement bien quand même. J'ai mis des numéros pour avoir l'air ordonné mais n'y voyez aucun classement, je les aime tous aujourd'hui plus qu'hier et moins que demain...

  1. Bon pour ton poil : parce que ce concentré de nawak helvète me fait colossalement rire. Big up tout particulier pour les profondes analyses musicologiques (par exemple, ce Tata Yoyo d'anthologie) qui me rappellent le triturage de poésie Grand Siècle au bac de français.

  2. Le blog de Philippe V., éditorialiste martyr : parce que Philippe V., le vrai, ne me fait plus rire. Du tout. Dommage que le blogueur masqué et bigrement talentueux (forcément qualifiable de "sources proche du dossier") soit de moins en moins prolixe.

  3. [daily dose of imagery] : parce que c'est beau, tout simplement. Enrage de ne plus avoir (ne plus prendre ?) le temps d'y passer tous les jours.

  4. Shibuya246 : parce qu'il fallait en choisir un dans ma longue liste de blogs nipponisants et que lejapon.fr n'a pas besoin de moi ou du Blogday pour récupérer du trafic.

  5. BXL.blog : parce qu'il me permet de suivre ce qui se passe chez les ketjes autrement que dans la presse classique.

On pourrait aussi citer les copains, mais on verra ça une autre fois...

Posté par Aurelie B à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


29 août 2009

Ravag(é)e

Conversation limite surréaliste prise au vol cette après-midi dans une librairie (une vraie, pas celle à enseigne caca d'oie) :

- le client : bonjour. Je cherche un livre qui s'appelle Ravage
- la vendeuse (vu ce qui suit, peux pas me résoudre à l'appeler libraire) : euh... c'est quoi comme livre ?
- le client : un roman.
- la vendeuse : ...
- le client : ça se passe dans une société post-apocalyptique.
- la vendeuse : attendez je vais regarder (là elle pianote sur son clavier et réalise que la saisie du simple terme "ravage" lui renvoie une palanquée de résultats. On devine alors dans son regard une sorte de panique teintée de vide assez indescriptible. Elle se reprend néanmoins). Vous connaissez l'auteur ou l'éditeur ?
- le client : euh non.
- la vendeuse : ah. Regardez avec moi sur l'écran et dites-moi si vous le voyez.
- le client : ...
- la vendeuse : c'est récent comme livre ?
- le client : c'est-à-dire ?
- la vendeuse : ben c'est sorti il y a quelques années ou ça se compte en dizaines d'années ?
- le client : en dizaines d'année je pense.
- la vendeuse : ah.
Pas de bol, j'ai dû décrocher un moment pour suivre mon vendeur qui m'emmenait chercher "Le voyage était presque parfait" au rayon... anthropologie (sa place quoi !). Quand je suis revenue, notre pauvre client repartait bredouille, sans plus en savoir sur son mystérieux roman post-apocalyptique. Allez défendre ensuite la valeur ajoutée d'un libraire quand Amazon est capable de nous sortir le bon bouquin en tête de liste...

MonkeyFriendSmall

Macaque japonais, Jigokudani Yaen-kôen, environs de Nagano, mars 2009

Posté par Aurelie B à 18:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 août 2009

Relâche

Pendant 18 jours j'ai tout oublié... sauf de faire chauffer le déclencheur. Résumé ultra-bref et en image de ce que j'ai vu à travers mon capteur plein de pixels (ou : les photos les moins loupées) :

- une vue de carte postale, du côté de la grotte de Jean-Pierre Pernaut la Madeleine

gorges_small


- un joyeux Buddha drômois

Buddha_small


- la preuve que Clément Faugier est en ogre

ogre_small


- Hugo flou (mais c'est ma préférée) au beau milieu d'une séance de mitraillage au 11 mm

Hugo_small


- de l'eau turquoise et le Trièves dans les nuages (barrage du Sautet)

barragedusautet_small


Pour les amateurs, la péloche toute périmée du Triplet est presque au bout. Je ne désespère pas de la faire développer d'ici la fin du mois !

09 août 2009

Thirty four

Ce nombre est la constante magique d'un carré magique de 4 par 4.

bl_s_small

Posté par Aurelie B à 15:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

08 août 2009

Un peu plus au sud, c'était mieux...

... mais ils faut bien remonter et se remettre au boulot. D'ailleurs, je ne suis plus en vacances mais en week-end...
Ces deux semaines et demi en des latitudes plus clémentes sans être tout à fait exotiques (quoique, la visite d'Orange restera pour moi une véritable aventure en terre inconnue, voire en milieu hostile) m'ont fait un bien fou. Le simple fait de retourner dans "mes" terres pendant 15 jours étaient de toute façon un gage de réussite !

Tiens, les voila mes terres. Enfin, quelques kilomètres au nord. J'ai pas vu Jean Ferrat sur le terrain de boules cette année. D'ailleurs, sur la photo, il est caché, le terrain de boules. Tout comme la place avec sa fontaine rouge comme le banquet républicain dont elle était encore il y a quelques années le théâtre.

Antraigues_small

J'aime bien aller en vacances là-bas. Au bout des 700 km que je ne parcours hélas plus chaque année, c'est normal. C'est comme si j'arrivais chez moi, un chez moi que j'aurais quitté quelques jours plus tôt. Et à chaque départ, c'est la boule dans la gorge. Les yeux qui picotent un peu. Pas envie d'aller se coucher pour profiter encore. Entendre. Sentir. Toucher. Boire jusqu'à la dernière goutte les cigales, la rivière, les genêts, la menthe sauvage qui se libère parfois sans crier gare juste sous nos pieds. Le vert translucide d'un ciel de feuilles de châtaigniers sous le soleil. Le Vercors, le Ventoux et le Mont-Blanc qui nous font de l'oeil quand on monte un peu. Rendez-vous manqué avec eux cette année en haut du Mézenc, après la grimpette dans les nuages. Pas grave, ça reste magique.

Mezenc01_small

Et une fois le nuage franchi, les couleurs explosent...

Mezenc02_small

Posté par Aurelie B à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2009

Nipponeries

Comme j'ai un peu avancé sur le traitement des photos, j'ai commencé à alimenter rétrospectivement Sushis, sencha et sakura. Pour l'instant, il n'y a que trois jours en ligne. Le reste va suivre au fil du traitement des photos. Je n'en suis qu'au jour 5 pour les photos, ça risque donc d'être encore un peu long pour arriver au bout du stock ! Je voulais mettre des vidéos, mais je me galère trop avec Vimeo. Il faut donc que je trouve une autre plateforme. Si vous avez des conseils, je prends !

TortueGeniale_small

Tortue géniale, Ueno, Tokyo, mars 2009

Posté par Aurelie B à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,